Publié par Vivre Ensemble à Neuville

La carte des cantons (19 au lieu de 37) qui s’imposera en 2015 fait des mécontents à droite et à gauche. Le préfet la présente aujourd’hui à l’assemblée départementale qui va en débattre.


Pas simple de faire bouger les lignes en Touraine. La carte des communautés de communes (10 ou 11 retenues au lieu de 23), portée par l'ancien préfet Fily, a été jetée au panier fin 2011 après la contestation qui a touché villes et campagnes. La carte des cantons 2015 suivra-t-elle le même chemin ? Non, visiblement. La contestation est forte, également, mais le contexte est différent. La gauche est au pouvoir. La pression n'est plus la même. Et la carte cantonale, présentée ce matin par le préfet qui ne participera pas au débat ensuite, est imposée par le gouvernement. Les 37 conseillers généraux vont peut-être s'étriper sur le sujet mais leur vote final ne pèsera rien, leur avis sera purement consultatif. Rompez les rangs.

Le vote de ce matin. Les 13 élus d'opposition UMP-UDI voteront contre. Sur les 24 élus de la majorité PS-PC-Vert, on parle de 2 abstentions (dont 1 Vert), 4 contre (PC et PS). Le PS garderait ainsi la main sur le fil, à une ou deux voix près, après bien des tensions.

Moins de cantons et plus d'élus

La nouvelle carte. Elle fait le ménage. L'Indre-et-Loire passe de 37 à 19 cantons. Mais, avec deux élus par canton, binôme homme-femme d'office, on garde le même nombre d'élus, plus un. Certains ne voient pas là une source d'économie. Ces 38 futurs élus se nommeront « conseillers départementaux ». Respect de la parité, de la démographie et des territoires, insiste-t-on au PS.
Ruralité. La carte réduit 17 cantons ruraux (Lochois, Chinonais et Nord-Touraine) à 6, d'où l'inquiétude, la colère d'élus de la campagne qui crient à la mort de la proximité et des départements.
Regroupements. Sont regroupés Langeais-Bourgueil et Château-la-Vallière, puis Chinon et Azay-le-Rideau ; Descartes - Ligueil - Le Grand-Pressigny et Preuilly- sur-Claise ; Loches et Montrésor ; Montbazon et une partie du canton de Chambray ; Château-Renault englobe Neuvy-le-Roi et Neuillé-Pont-Pierre et sera le canton le plus peuplé. Le « grand Sainte-Maure » (Sainte-Maure, L'Ile-Bouchard, Richelieu) comptera le plus de communes, 43, « une véritable petite circonscription rurale ! »
La polémique. Le point le plus critiqué, c'est le rapprochement du canton de Montlouis avec la seule ville de Chambray, ce qui déplaît même au maire PS de cette ville. Et le couple Saint-Pierre - Saint-Avertin.

Commenter cet article