Publié par Vivre Ensemble à Neuville

Démarchages agressifs, loteries abusives, courriers électroniques frauduleux… De nombreuses arnaques ciblent les seniors. La CLCV les met en garde.

Comment se débarrasser d'une société qui vous inonde de courriers publicitaires ? Comment ne pas tomber dans le piège d'une loterie abusive ? Quel recours avoir en cas d'achat précipité ? Depuis déjà de longs mois, l'association CLCV (Consommation, Logement et Cadre de vie) met en garde les seniors contre les arnaques en tous genres qui ciblent volontairement le troisième âge.

Des réunions d'information, organisées en collaboration avec la gendarmerie (*), ont été organisées à travers tout le département. Avec succès, comme c'était encore le cas, vendredi dernier, à la salle des fêtes de Luynes. « Si vous participez à une loterie publicitaire et que vous avez gagné, expliquait par exemple Marie-Claude Fourrier, présidente de la CLCV, on ne doit pas exiger de vous un achat pour vous envoyer le lot que vous avez gagné. »

" La marchandise n'a pas été livrée… "

Le maître-mot, de toute manière, c'est la prudence. Notamment vis-à-vis des sociétés qui proposent des travaux à domicile. « Il vaut mieux vérifier si l'artisan est inscrit au registre du commerce et des sociétés, poursuit Marie-Claude Fourrier. Et se renseigner autour de soi sur sa réputation. »
L'association a ainsi eu à traiter récemment un grand nombre de dossiers concernant du démarchage pour le photovoltaïque. Avec des préjudices allant jusqu'à plusieurs milliers d'euros. 
Les gendarmes, eux, insistent aussi beaucoup, lors de ces réunions, sur les arnaques qui fleurissent sur Internet. 
« Il y a des escrocs qui récupèrent des adresses mails et qui envoient des messages à une liste de personnes, ajoute la présidente de la CLCV. Et là, ils inventent toute une histoire pour vous inciter à leur envoyer de l'argent. Il faut aussi faire attention aux achats sur Internet. Nous avons eu récemment une affaire d'une personne qui avait commandé pour plus de 10.000 € de carrelage. La marchandise n'a toujours pas été livrée… Au dernier contact avec la société, on nous a dit que le bateau était bloqué en Turquie. Je pense que nous allons écrire pour leur demander le remboursement. »
L'association multiplie en tout cas les conseils auprès des seniors pour les empêcher de tomber dans le panneau. « Si les gens achètent quelque chose après un démarchage, précise Marie-Claude Fourrier, je leur conseille toujours d'en parler tout de suite à leur entourage. Il ne faut pas tarder car le délai de rétractation n'est que de sept jours ».

La CLCV tient une permanence téléphonique tous les jours, du lundi au vendredi, de 9 heures à 18 heures, au 02.47.72.71.69.

 

Commenter cet article