Publié par GMPC

Les représentants de l’association GMPC ont pu assister au forum de la FFMPS (Fédération Française des Maisons et Pôles de Santé) à Tours ces 22 et 23 Mars.

 

Durant ces 2 journées, le président de Région, M BONNEAU, le président de la conférence des doyens, M. PERROTIN et les présidents des syndicats médicaux ont à nouveau martelé que la démographie médicale est catastrophique en région Centre. Monsieur Bonneau a rappelé qu’il existe déjà un « plan urgence santé » qui vise à aider à la mise en place de maisons de santé pluridisciplinaires et qu’un autre plan "ambition santé 2020" va suivre pour les années à venir.

 

Par ailleurs, les départs récents de médecins grèvent plus profondément la démographie médicale du canton. Il est, à ce jour, extrêmement difficile de trouver des successeurs pour ces cabinets. C’est non seulement une inquiétude pour les professionnels de santé mais aussi pour les patients qui vont devoir parcourir une plus longue distance pour aller voir leur « nouveau » médecin.

 

Alors que la décision du principe de portage par la communauté de communes a été prise en septembre, la suite de la démarche des professionnels se met en place.

En effet, ils ont jusque-là rédigé ce que l’on appelle un « projet médical » qui répond précisément aux attentes des demandes de soins de la population telles que la prévention ou les dépistages, les soins des maladies aigues, le suivi des maladies chroniques…

Aujourd’hui, ils ont débuté un travail d’écriture du projet de soins qui n’est autre que la mise en route opérationnelle du projet de santé global. En effet, il est indispensable de mettre en musique les interactions entre les différents professionnels en prenant en compte ce qu’ils font déjà afin d’aboutir à un projet commun ambitieux et optimisant ainsi la prise en charge de tous nos patients.

Toutes les études montrent que ce travail en équipe, qui impose de fait de se rencontrer régulièrement, améliore la prise en charge des patients.

 

Comment donc développer de l’attractivité pour des installations de personnes, d’entreprises dans notre canton si nous ne pouvons maintenir une offre de soins satisfaisante ?

Comment demander à un jeune couple avec des enfants de s’installer s’ils ne peuvent pas avoir un médecin pour leur enfant malade au même titre qu’une place en crèche ou qu’une école adaptée à la population ?

Pour répondre à cette demande, il faut également se poser la question de l’attractivité pour les jeunes professionnels de santé : selon les différentes études sur le sujet, leur installation, déjà rare, ne se fera quasiment exclusivement qu’en maison de santé pluridisciplinaire.

 

Ce projet a retenu l’attention de quelques équipes candidates aux municipales comme celle de « Vivre ensemble à Neuville » et de « la voie du bon sens » et qui soutiennent ce projet.

Dans d’autres communes, certains élus ou candidats ont également montré de l’intérêt pour sa réalisation.

 

Toutefois, nous sommes inquiets de constater qu’un nombre certain n’a pas mener de réflexion sur le sujet et vont jusqu’à s’opposer à la création de la maison de santé alors que c’est un élément indispensable à la pérennisation de l’offre de soins dans le canton pour permettre à chacun l’accès aux soins de premiers recours dans des délais acceptables par tous et pour tous.

Le GMPC était au forum de la Fédération Française des maisons et pôles de santé