Publié par GMPC

Jeudi 15 mai , 21 professionnels de santé se sont retrouvés pour discuter ensemble de l‘avenir de la population médicale et paramédicale sur le canton.

 

Après un exposé bref, force a été de constater que la démographie médicale sur le canton est catastrophique. Elle est de 64,7 médecins généralistes pour 100 000 habitants contre 138 au niveau national et 115 au niveau régional. Cette situation s’est aggravée quand la collaboratrice de St Laurent en Gâtines a choisi une autre voie et quand, malheureusement, le médecin de Nouzilly a eu son accident. Ce sont ces derniers départs qui cristallisent les inquiétudes car ils n’étaient pas prévus et seulement 2 médecins font le travail de 4 sur ce secteur.

 

Cette rencontre a permis de poser les bases d’une collaboration et d’échanges entre les différents professionnels dans le cadre un « pôle de santé » ou « groupe de professionnels de santé » pour casser l’isolement de certaines zones et les rendre plus attractives pour des jeunes professionnels de santé. Des objectifs partagés par tous ont été définis et seront améliorés et formalisés pour les prochaines rencontres.

 

Ces liens tissés permettront aussi d’améliorer et de rendre plus efficiente la prise en charge des patients porteurs de maladies chroniques ou les patients vus durant une garde. Des protocoles de soins établis ensemble permettront aussi d’harmoniser les pratiques et ainsi d’éviter toute source d’erreur au chevet des patients et d’avoir une réponse rapide à certaines questions que peuvent poser les patients à leurs infirmières ou aide soignante à domicile.

 

Des craintes ont aussi été exprimées face à la volonté de création d’une maison de santé sur Château Renault. S’il est évident que la maison de santé créera un appel, il pourra aussi bénéficier aux autres lieux d’exercices dans le cadre d’une collaboration étroite au sein d’un pôle territorial de santé.

Les professionnels se sont quittés pour se retrouver plus tard pour faire naître et vivre ce pôle territorial de santé dans un avenir proche.

Un pôle territorial de santé

Commenter cet article