Après Tours, Richelieu, Chinon et Loches, Amboise compte de nombreux monuments protégés dans le département. Idée de balades pour les vacances !

Si Amboise arrive derrière Tours (environ 150 monuments), Richelieu (pratiquement toute la ville est protégée), Chinon (31) et Loches (29), elle peut néanmoins s'enorgueillir d'abriter vingt-cinq monuments classés ou inscrits aux Monuments historiques. De quoi donner des idées de sortie pour cet été.

Dans cette liste il y a bien évidemment l'emblématique château royal, l'incontournable manoir du Clos-Lucé ou encore l'indispensable collégiale Saint-Denis. Parmi les édifices religieux, il faut ajouter l'église Notre-Dame du Bout-des-Ponts, la chapelle Saint-Jean sur l'île d'Or et l'église Saint-Florentin. Un peu moins fréquent dans les classements, l'allée d'Ifs et trois tombes du cimetière des Ursulines, créé à la fin du XVIIIe siècle sont classés, et ce depuis 1969. Les vestiges de remparts gaulois, de l'oppidum et du fanum des Châteliers sont également protégés, tout comme la tour de l'Horloge rue Nationale, l'hôtel de ville, les Greniers de César dans l'enceinte de l'hôtel Choiseul, ainsi que la fontaine « Aux cracheurs, aux drôles, au génie » de Max-Ernst…

Le visible… et l'invisible

Certains bâtiments, qui ne se visitent pas, n'en restent pas moins visibles des promeneurs, sans que ces derniers ne sachent forcément qu'ils sont classés ou inscrits. C'est le cas dans l'hyper centre-ville pour plusieurs hôtels particuliers et maisons à pans de bois.
Il y a aussi, visibles depuis peu, la chapelle et les jardins de château Gaillard. Le plus caché (il totalement invisible) de tous ces monuments est une tour cylindrique datant du XVe siècle qui est enchâssée dans des bâtiments actuels, entre le quai De-Gaulle et la petite rue du Maréchal-Malebranche.
Un autre lieu d'Amboise, célèbre, est également classé pour certains éléments et inscrit pour d'autres, mais sous une dénomination qui peut prêter à confusion. Il s'agit en effet du château de Chanteloup… démantelé au XIXe siècle. En fait, ce sont les pavillons d'entrée Ouest et Est, une maison de jardinier, un pavillon de concierge, les anciens jardins et terrasse, sans oublier la fameuse pagode qui sont classés ou inscrits.
Enfin, dernier « monument » classé d'Amboise, l'éolienne Bollée, située au lycée viticole de La Gabillère et dont il reste en France environ 80 exemplaires.
Il reste seulement à souhaiter bon courage aux amateurs de patrimoine qui souhaiteraient profiter de cet été pour aller à la découverte de l'ensemble de ces richesses. Il leur faudra plus d'une journée !

Le classement ou l'inscription ne concerne pas forcément la totalité d'un lieu. Ainsi ce sont parfois seulement un portail, une toiture ou une façade, les cheminées ou les fenêtres ou encore l'escalier d'un bâtiment qui peuvent être retenus.

P.L.

lu pour vous: Un patrimoine classé à découvrir en vacances !

Commenter cet article