Publié par Vivre Ensemble à Neuville

Alors que débute Octobre rose, mois de mobilisation contre le cancer du sein, l’Indre-et-Loire est le premier département de France pour le dépistage.

Cocorico ! L'Indre-et-Loire peut se féliciter d'être le département français qui connaît le meilleur taux de dépistage du cancer du sein, maladie qui touche une femme sur huit. Plus de 65 % des quelque 87.000 femmes âgées de 50 à 74 ans (la tranche d'âge concernée par le dépistage) ont réalisé une mammographie lors de la campagne 2012-2013. A titre de comparaison, le taux est de 51,6 % au niveau national.

80 % des cancers diagnostiqués à un stade précoce

Depuis 2003, le dépistage organisé (*) a permis de diagnostiquer 2.402 cancers, dont près de 80 % à un stade précoce. Et les chiffres parlent d'eux-mêmes : « Diagnostiquées à un stade précoce, les patientes ont 9 chances sur 10 de guérir », souligne le docteur Somany Sengchanh, médecin coordonnateur au Centre de coordination des dépistages des cancers d'Indre-et-Loire (CCDC37).
Cependant, malgré ce bon taux de participation, il reste des femmes à convaincre. « Pour schématiser, dans le nord et le sud du département, il y a moins de participation, ce n'est pas propre au cancer du sein, c'est aussi vrai pour les autres dépistages. Ce sont des personnes qui sont moins mobilisées sur les questions de prévention. Ça peut être pour différentes raisons : par manque de temps, par peur d'avoir mal ou parce qu'elles ont déjà des soucis et ont peur qu'on leur trouve quelque chose en plus, mais aussi parce que certaines se posent la question de la dangerosité des rayons », détaille le docteur Sengchanh.
Pour essayer de mobiliser les réfractaires, le CCDC37 teste actuellement un dispositif impliquant le médecin traitant, que les familles connaissent mieux et en qui elles ont confiance. Les courriers d'invitation sont désormais signés de sa main.

(*) Dans le cadre du dépistage organisé, le Centre de coordination des dépistages des cancers envoie un courrier (puis des relances si nécessaire) à toutes les femmes âgées de 50 à 74 ans les invitant à réaliser une mammographie dans un cabinet de radiologie agréé (une seconde lecture est ensuite réalisée au CHRU). Expérimenté en 2003 en Touraine, il a été généralisé à tous les départements en 2004. Dans 95 % des cas, la mammographie est normale.

programme

Le lancement d'Octobre rose se fait ce samedi avec, pour la première fois, l'escale du Ruban de l'espoir à Tours. De 10 h à 18 h : stands d'information place Jean-Jaurès et dans le péristyle de l'hôtel de ville. A 10 h 30 : départ du jardin botanique de la Marche rose. A 12 h : arrivée de la flamme du Ruban de l'espoir sur le parvis de l'hôtel de ville. A 14 h : concert gratuit de Little Rina and the frenchies, boulevard Heurteloup. A 14 h 45 : formation du ruban rose humain (tee-shirt offert), boulevard Heurteloup. A 15 h 30 : film (le parcours de deux femmes atteintes d'un cancer du sein), suivi d'une conférence-débat, au lycée Descartes, amphithéâtre Senghor (entrée par la rue de la Préfecture).
Et, pendant tout le mois, le Centre de coordination des dépistages des cancers tiendra des stands d'information dans différentes communes du département (renseignements sur www.ccdc37.fr).
Une exposition de diptyques, spécialement réalisés pour la prévention du cancer du sein par Rodolphe Massonnat, est également visible dans le hall B1A de l'hôpital Bretonneau tout le mois d'octobre.

Commenter cet article