Publié par GMPC

La MSP à Château Renault ?....  Une Arlésienne….

Alors que les professionnels de santé se mobilisent depuis Juillet 2008 à l’amélioration de l’accès aux soins pour leurs patients, des obstacles se dressent les uns après les autres pour empêcher la création de la maison de santé pluridisciplinaire, seule garante d’une population médicale satisfaisante pour les habitants de notre canton. Aucune autre alternative ne semble se montrer efficace contre la désertification médicale locale.

C’est après d’âpres discussions, après une réunion publique et encore des discussions, que nos élus locaux ont accepté, non sans quelques difficultés encore, la création de cette maison de santé pluridisciplinaire, la fameuse MSP.

Un projet de santé et de soins a été écrit, réécrit et rerere-écrit pour formaliser, adapté à notre contexte local du Castelrenaudais, tous les objectifs du cahier des charges d’une MSP établis par les autorités de santé (ARS du Centre). Ce fut un long travail d’élaboration, de concertation de tous les professionnels de santé concernés. Ils ont accepté de prendre sur leur temps libre pour élaborer un projet de santé ambitieux visant à l’amélioration de la prise en charge des patients en soins primaires ambulatoires, les soins de ville de premier recours.

Une éclaircie semblait poindre au loin quand le projet commença à prendre forme sur la papier ; sur le papier des architectes comme sur celui du bulletin communautaire. Nous pensions arriver enfin au bout du tunnel. Une réunion est d’ailleurs programmée le 14 Janvier en grande pompe avec les institutions publiques partenaires que sont l’Etat (représenté par la préfecture), la région Centre et le conseil général de l’Indre et Loire, les élus communautaires et les professionnels.

Après des échanges de température très variable, nous ne vendions pas la peau de l’ours…. Nous attendions de voir quelle tournure allait prendre la suite du projet. Nous savons que tout n’a pas encore été discuté et que cela ne va pas être simple. Cette discussion doit naturellement avoir lieu pour faire vivre ce projet.

Mais c’était sans compter le désengagement de l’Etat au travers de la préfecture. En effet, à une semaine de cette grande réunion du 14 janvier où l’acte de naissance de la MSP devait être signé, le préfet annule purement et simplement cette rencontre pour s’occuper de reloger les adultes handicapés qui ont eu la malchance de recevoir un avion sans pilote il y a près de 2 mois. Bien sûr il est urgent de trouver une solution pour accueillir ces jeunes et nous ne pouvons qu’être surpris que cela mette autant de temps (près d’un mois…). On ne peut décemment pas les laisser sans solution, ce serait inacceptable. Ce qui nous interroge, c’est le choix de réquisitionner spécifiquement les locaux destinés initialement à la MSP pour les accueillir. Un autre bâtiment de cet hôpital pourrait aussi les accueillir. Cette situation est temporaire : 2 à 3 ans nous dit-on. Faisons un bref calcul….. Cela fera 10 ans pour voir venir cette MSP…

La question est sur la table. Veut-on réellement voir émerger cette maison de santé ou souhaite-t-on enterrer définitivement le projet au risque de voir disparaître tout médecin généraliste du canton ?

Le manque d’engagement franc et unanime de nos élus, le mépris de lEtat mettent à mal tout le travail réalisé par les professionnels. Ces derniers ne peuvent porter un tel projet contre la volonté des pouvoirs publics et leur implication,que personne ne peut mettre en doute aujourd’hui, ne peut aller qu’en décroissant ce qui a déjà commencé.

Les habitants du canton peuvent réagir et appeler leurs élus à faire front derrière ce projet car c’est eux qui sont les premiers bénéficiaires du système de santé local et les premiers touchés par la disparition des médecins.

Commenter cet article