Publié par Vivre Ensemble à Neuville

Si le dernier conseil municipal a été de courte durée, il était en effet immédiatement suivi d'une commission générale qui se tient à huit clos. Il aura néanmoins permis aux élus municipaux de s'exprimer sur le projet de territoire de la communauté de communes du Castelrenaudais. Celle-ci a en effet demandé à chacune des seize communes d'émettre un avis sur les orientations déjà définies du projet de territoire qui portera sur les cinq prochaines années, avec un retour au prochain conseil communautaire, le 24 mars.

Pour le conseil municipal, le projet « ne va pas assez loin et n'est qu'un modeste prolongement du précédent ». Il estime que « la situation budgétaire de la communauté de communes s'est bonifiée, contrairement à celles des communes où la situation devient intenable avec la baisse des dotations de l'État ». Lors de la séance, le conseil a affirmé, afin de ne pas alourdir la pression fiscale, le besoin d'un secours de la communauté de communes qui pourrait se traduire aux moyens de fonds de concours (soutien aux associations, à la culture, au tourisme…) ou encore de prises de compétences significatives et salutaires pour les communes (eau, assainissement, voirie, équipements sportifs, culturels et touristiques). Les élus de Château-Renault souhaitent que leurs remarques soient prises en compte le 24 mars et que la comcom prenne des initiatives en ce sens, et ce, dès cette année.
Quant au serpent de mer du centre aquatique, dont les travaux ont été stoppés il y a exactement un an et n'ont toujours pas repris : « J'ai du mal à croire que ce soit seulement un expert qui bloque le projet » s'est interrogé le maire, Michel Cosnier.

Commenter cet article