Publié par Vivre Ensemble à Neuville

C'est un conseil communautaire exceptionnel et relativement court qui s'est tenu mardi soir. Il a été essentiellement question de la construction du centre aquatique, sujet qui a déjà fait couler beaucoup d'encre et qui interroge les Castelrenaudins.

Le président de la communauté de communes, Jean-Pierre Gaschet, avait convoqué cette réunion exceptionnelle afin de gagner du temps sur la prochaine reprise des travaux arrêtés depuis mi-mars 2014, soit depuis 15 mois et demi jusqu'à aujourd'hui, pour des raisons d'amiante détecté dans le tas de gravats présent dans le fond des bassins de l'ancienne piscine, suite à sa démolition.
Avant celle-ci, un cabinet d'expertise avait effectué un diagnostic amiante qui n'avait pas décelé cette présence en plaque de fonds. La dépollution du site avait alors été évaluée à 270.594 euros.

Pas de surcoût supplémentaire

La communauté de communes ne souhaitant pas débourser cette somme supplémentaire s'était alors tournée vers le tribunal administratif. Au bout du compte, et après une longue attente, c'est finalement les entreprises mises en cause ou leurs assurances qui devront assumer le surcoût. Un appel d'offres a été lancé et les devis ont été présentés en séance.
Les travaux de dépollution du site devraient commencer au cours de la deuxième semaine d'août pour environ trois semaines et les travaux de construction de la nouvelle piscine, début septembre. « Enfin ! », diront certains.
Quant à la date de l'ouverture, elle n'est toujours pas fixée mais mieux vaut être prudent après de tels déboires…

Une subvention de 3.000 €

Lors de ce conseil, les élus ont également pris la décision suivante pour un projet de reprise d'entreprise : une subvention de 3.000 € dans le cadre du dispositif « Renaudais Création Développement » est accordée Au P'tit Marché de Gâtines pour l'acquisition de matériel.

Commenter cet article