Publié par Vivre Ensemble à Neuville

 

Le graff, c'est une démarche engagée. Mercredi 19 décembre, Kevin Le Gall était dans une classe de 1ère du lycée privé d'esthétique de Touraine pour présenter son art de prédilection. L'assemblée, exclusivement féminine, s'est montrée attentive et intéressée par l'histoire du tag. « Ca permet à ces demoiselles de s'élever sur l'art », précise Myria Legatelois, responsable générale de l'établissement. Jeune artiste diplômé de l'école Brassart à Tours, Kevin Le Gall confie être « super fier de pouvoir parler du " street art ", qui n'est pas une sous-culture ». Pour sa quatrième édition, l'opération Mix'Art fait intervenir des artistes dans quinze régions françaises et sept länder allemands. Le but ? Sensibiliser et responsabiliser les jeunes à la diversité culturelle et à la citoyenneté par le biais des arts urbains et de la bande dessinée. Les participants à Mix'Art doivent réaliser une œuvre en rapport à un sujet de société : l'amitié franco-allemande, la liberté d'expression ou encore l'insertion dans le monde du travail, dix thèmes étaient proposés dans le cadre d'un concours de productions artistiques. Parmi les esthéticiennes en herbe, un groupe a opté pour un sujet sensible, la violence, conjugale en l'occurrence. Les adolescentes prévoient de créer deux bustes de femmes dos à dos, l'un normal, l'autre abîmé par les coups. « On n'en parle pas assez, pourtant il y en a de plus en plus. » D'autres jeunes filles ont choisi de travailler sur les discriminations, et plus spécifiquement autour du racisme. « On va mettre le monde, avec une main blanche et une main noire ensemble. » Les quatre productions les plus réussies de la classe seront présentées devant un jury académique. Au final, un millier de jeunes Français et Allemands, lauréats du concours, se retrouveront dans le cadre du cinquantième anniversaire du Traité de l'Élysée, le 5 juin 2013 à Berlin

Commenter cet article