Publié par Vivre Ensemble à Neuville

Le Mariage pour tous, un sujet de société qui divise

 

Alors que nous assistons aux premiers débats sur le mariage pour tous à l’Assemblée Nationale, les discussions vont bon train lors de réunions amicales ou famililales. Nous avons pu rencontrer deux Neuvillois qui sont allés à Paris pour particper à la manifestation du 27 Janvier dernier.

 

Pourquoi êtes vous favorables au mariage pour tous?

C’est faire en sorte que toutes les catégories de population aient les mêmes droits, sans distinction d’opinion politique, de croyances religieuses dans le cadre républicain. Nous pensons que, même si ce schéma familial n’est pas le notre, il n’y a aucun motif recevable pour refuser ce droit aux couples homosexuels qui vivent ensemble parfois de puis de nombreuses années et ont, aussi parfois, des enfants.  La composition des foyers a évolué, le droit doit donc être adapté à ces nouveaux schémas.

 

C’est aussi pour donner une légitimé aux enfants nés d’une des deux mères afin que chacune d’elle puisse prétendre aux mêmes droits sur l’enfant. Nous connaissons et nous avons recontré des couples homosexuels qui ont chacun d’eux un enfant et , si l’un d’eux meurt, la famille constituée éclate et il n’y a aucune reconnaissance des frères et sœurs.

 

Pourquoi avoir voulu manifester à Paris alors que vous n'êtes directement concernés?

Il nous semble d’autant plus aberrant qu’en 2013 on manifeste pour interdire à des hommes et des femmes d’avoir les mêmes droits que d’autres au seul motif de leur orientation sexuelle.

Le sujet de fond de cette loi qui divise tant doit être l’égalité des droits indépendamment de ses convictions personnelles.

On peut comprendre qu’on se pose des questions sur l’avenir de ces enfants dans les couples homosexuels mais, comme le dit Rufo, pédopsychiatre, ils ne sont pas plus perturbés que les autres. Toutes les études ont démontré qu'il n'y avait pas plus de troubles de comportement chez les enfants de couples homosexuels.

Et sur place, comment s’est déroulé cet évènement ?

Énormément de participants, 2h d’attente avant que nous ne puissions commencer à avancer mais tout cela dans une ambiance conviviale, chaleureuse marquée par la présence de toutes les générations confondues, de 7 à 77 ans (voire plus !), de tout parti politique, de toute orientation sexuelle.

Ce n’était pas un défilé assimilable à une gay pride mais plutôt un défilé familial avec des couples d’hommes et de femmes (quelque soit la combinaison) avec ou sans enfants.

 

Que pensez-vous de l’adoption ?

L'adoption concernera surtout le 2e parent qui n'est pas, à ce jour officiel, et n'a donc aucun droit sur lui en cas de décès du parent biologique ou en cas de séparation du couple.

Pour les autres adoptions, ils devront passer par les même exigences que les parents hétérosexuels pour obtenir la parentalité d'un enfant. Mme Badinter a d'ailleurs rédigé un bel article à ce propos.

 

Que pensez vous de la Procréation Médicalement Assistée et de la Gestation Pour Autrui ?

La PMA se fait déjà pour les couples lesbiens. Soit c'est dans une salle de bains avec un donneur connu soit en Belgique avec un donner anonyme. On peut effectivement se demander si les mères porteuses ne sont pas de pauvres femmes qui louent leur corps pour gagner de l'argent. On ne sait pas quelles séquelles physiques ou psychologiques peuvent garder ces femmes.

Le retour sur expérience des autres pays l'ayant déjà légalisé est à ce titre primordial. Nous pouvons prendre le temps de la réflexion d'autant plus que cela ne fait pas partie du projet de loi actuel.

Commenter cet article

Reynès-Dupleix Maximilien 30/01/2013 14:48

On ne peut séparer la notion de droit de la notion d'émancipation humaine. En tant que Libre Penseur, seul le droit a valeur de loi à partir du moment ou ce droit permet à l'Humain de se libérer de ses chaines. Ici nous sommes bien dans ce cas de figure avec des forces obscurantistes qui s'opposent à la loi voulue par le législateur dans le cadre d'un mandat démocratique clair. Ces me^mes forces obscurantistes qui défilent à grands renforts des moyens financiers occultes sont moins pressées de descendre dans la rue lorsqu'il faut défendre le modèle social et solidaire de la retraite ou de la sécurité sociale ou pour défendre le droit du travail. Ils ont raison de s'en remettre au mystique pendant que 8,5 millions de nos concitoyens vivent dans la pauvreté et la précarité. Alors oui, définitivement oui, le mariage pour tous doit être un droit pour chacun et chacune.