Publié par Vivre Ensemble à Neuville

 

Solidarité avec les plus fragilisés, priorité à l’éducation et au numérique, soutien à l’activité économique : Frédéric Thomas a réaffirmé les engagements du département pour 2013.

Pas de quart d'heure tourangeau pour cette cérémonie des vœux. Tout de suite de l'efficacité, a prévenu Frédéric Thomas, mardi soir, pour ce premier exercice en tant que président du conseil général.
Face à lui, dans la belle salle Charles-de-Gaulle pleine à craquer, pour écouter son discours riche en citations et bien structuré – comme l'homme – un parterre de politiques et d'associatifs de tout le département. Mais pas de Marisol Touraine (retenue à Paris), ni de Jean Germain, encore moins de Claude Roiron… Heureusement, Jean-François Delage, le préfet, voisin de l'hôtel du département, était au premier rang.

« Je saisis ce moment des vœux 2013 pour adresser aux habitants de Touraine une promesse renouvelée, celle d'un territoire innovant dans ses décisions et ses politiques. »
Pour ce faire, le président du conseil général donne la priorité à « une solidarité envers les plus fragilisés et la territorialisation des services sociaux pour un service adapté et une proximité grâce à un accueil unique. L'innovation nous la portons sur le chantier de l'insertion. » Et d'annoncer un budget de 9 millions d'euros pour une politique d'insertion : « Nous avons été parmi les premiers départements à adopter et signer officiellement des emplois d'avenir. »
Priorité, ensuite, au pacte social construit grâce à l'éducation, « le plus beau des outils de la République ». Deux nouveaux collèges seront ainsi construits, à Azay-le-Rideau et à Neuillé-Pont-Pierre. Avec une mise en place des Espaces numériques de travail.
Enfin, priorité au soutien à l'activité économique du département, créatrice d'emplois.« Isoparc décolle et accueillera bientôt TLD, leader mondial des équipements aéroportuaires, qui créera dès son installation 150 emplois. »

Modernité

« La modernité sera présente dans toutes les démarches du conseil général, a insisté Frédéric Thomas. Ainsi, à Bourgueil, le conseil général a considérablement fait pour la création d'un nouvel abattoir. »
Ne pas opposer le rural et l'urbain, mais encourager leur complémentarité, leur solidarité ont été les dernières promesses de l'élu qui a pris l'initiative « de contacter les départements voisins pour instaurer un dialogue et d'éventuels partenariats ». Des promesses et déjà des actes !

 

 

Commenter cet article