Publié par CL

Une quinzaine de fermes biologiques s’ouvrent au public, dans tout le département, avec visite des étables et dégustations de produits. Avis aux curieux et aux gourmands.

Les enfants vont pouvoir caresser les chevrettes de Camille et François Echerseau, installés en bio depuis cinq ans, à Saint-Épain. « Nous participons à l'opération " De ferme en ferme " pour la première fois cette année, explique l'agriculteur. J'ai repris la ferme de mes parents, qui étaient déjà en bio depuis 1970. C'est important d'expliquer notre manière de travailler… » Les 120 chèvres alpines qui apprécient les visites auront été ravies de leur week-end ! « Elles adorent les caresses », constate Pierre, jeune admirateur.

Et elles ont droit à un menu très varié, lié à la production des 120 ha du domaine. « Je les nourris uniquement selon le principe de l'autosuffisance, explique François Echerseau. Elles ont du foin tout frais au printemps, ensuite elles pâturent de mai à septembre. Puis viennent les légumes d'automne, comme les citrouilles – cela renforce l'onctuosité du lait à cette période et on profite aussi des propriétés vermifugeantes des graines de citrouille. L'hiver ce sont les betteraves et les choux. On a un peu oublié tout ça, mais c'est très sain ; je refuse l'ensilage et les aliments fermentés. »

Des fromages différents

Le bio séduit de plus en plus les consommateurs, Camille Echerseau le constate chaque samedi sur le marché des producteurs de Beaujardin, à Tours, où elle vend ses fromages chaque semaine. « Le fromage a un goût différent des autres et il change selon la saison et la nourriture ! »
Les visiteurs pourront profiter de quatre circuits de balades en Indre-et-Loire aujourd'hui : dans le secteur de Sainte-Maure – où se trouve entre autres la ferme de l'Archerie, de François et Camille (entre Saint-Épain et Thilouze, sur l'axe de la Maison de la chasse de Thilouze) ; dans le Chinonais, dans le Lochois et dans le Boischaut-nord (sur trois départements dont L'Indre-et-Loire).

Renseignements : wwwdefermeenferme.com

Commenter cet article