Publié par Vivre Ensemble à Neuville

Après une année 2012 qui a vu les apiculteurs du Castelrenaudais perdre souvent près de 40 % de leurs colonies d'abeilles, le sourire est revenu depuis une semaine.
Le rucher des Veilleries est en pleine effervescence et les cadres se remplissent rapidement des œufs de la reine. « Un bon nombre de ruches nécessitent dès maintenant des hausses », assure Didier Guépéroux, apiculteur récoltant, dont l'un des ruchers est situé au milieu des champs, près de La Ferrière.
« Les colzas sont en fleur et, contrairement à l'année passée, sont déjà très mellifères », explique l'apiculteur, satisfait, qui est installé depuis trois ans dans ce havre de paix entouré de haies aux fleurs blanches,« ce qui donnera un miel de printemps un peu plus grisé que l'an dernier » car l'épine est aussi au rendez-vous du soleil retrouvé.

Commenter cet article