Publié par BC

On demande aux élus municipaux de réfléchir à l'accroissement du nombre d'enfants à l'école et de l'impossibilité de faire l'ensemble des activités imposées par les programmes. Voici leur réponse: Monsieur le Maire, Mme LEVILLAIN et M. BREUSSIN indiquent qu'ils ont assisté au conseil d'école du 26 octobre qui s'est déroulé dans une ambiance lourde et pesante. Monsieur le Maire raconte qu'il est intervenu en premier pour déplorer que des réflexions soient faites concernant le désintérêt de la Commune pour l'école alors que depuis de nombreuses années des investissements sont faits et que l'école accueillent même des enfants hors commune sans aide des communes de résidence de ceux-ci. S'en est suivi un flot de demandes diverses et variées dont certaines pourront être réalisées comme l'achat des ordinateurs portables, protection des poteaux du préau, revisser la poubelle de la cour, gâche électrique au portail. Les autres soit nécessitent des travaux plus importants ou reste du domaine de l'école comme des craies pour écrire sur le sol, des ballons pour jouer, des vélos ... C'est ensuite posé le problème de l'utilisation de la salle des fêtes pour la gymnastique des enfants dont le parquet ensemble trop glissant pour les institutrices. Elles demandent la pose d'un tapis qui pourrait rester en permanence dans la salle, mais certaines associations et utilisateurs de la salle ne sont pas d'accord. Et la pose permanente de ce tapis risque également de faire pourrir celui-ci. Monsieur le Maire va donc réunir toutes les associations et les institutrices pour évoquer ce problème et trouver une solution raisonnable pour tout le monde et à moindre frais. Monsieur le Maire ainsi que M. BREUSSIN signalent qu'ils ont été pris à parti par M. Benoit CHAMBOREDON à propos de la future acquisition du 10 rue du 8 mai pour créer des salles de réunions et éventuellement une nouvelle cantine. Il n'est pas d'accord pour cet achat, mais d'une part ce sujet n'avait pas être évoqué au Conseil d'école, d'autre part c'est le Conseil Municipal qui décidera de l'intérêt de la chose et non cette personne. Une fois de plus a aussi été évoqué les repas de cantine, certains parents disent que les repas ne sont pas équilibrés et que les choix de la diététicienne ne sont pas respectés et qu'il n'y a pas assez de légumes verts. Monsieur le Maire rappelle que la cantine n'est pas un service obligatoire et qu'il n'oblige aucun parent à mettre leurs enfants à la cantine. Que Mme CRUCHET opte pour le menu prescrit par la diététicienne, et qu'en ce qui concerne les légumes verts, lorsqu'il y en a au menu, c'est un véritable gâchis. Il serait bon que les parents puissent venir de temps à autre à la cantine pour se rendre compte de ce que les enfants mangent et comment se déroule les services et motivent un peu plus leurs enfants pour les légumes et la salade. Monsieur BREUSSIN prend ensuite la parole pour évoquer le mail que M. CHAMBOREDON a envoyé à toutes les familles concernant cette réunion et exprime son mécontentement parce qu'il a sorti de son contexte certains propos de Monsieur GOMMÉ et il n'est pas très satisfait non plus que toutes les adresses mail des parents soient communiquées à tout le monde par son intermédiaire. Monsieur le Maire reprend la parole pour donner lecture aux élus l'article que M. CHAMBOREDON a fait paraître dans la nouvelle république qu'il trouve très revendicatif. Les élus demandent à Monsieur le Maire de faire paraître à son tour un article pour défendre le point de vue de la Commune. Donc pour faire suite à toutes ces récriminations, il est décidé: de convoquer les associations et les institutrices en ce qui concerne le tapis pour la salle des fêtes, de ne plus accepter à l'école, les enfànts hors commune à la rentrée 2013, un courrier sera envoyé en ce sens aux parents concernés, que les ordinateurs portables seront achetés avant la fin 2012, que certains travaux seront effectués rapidement et que d'autres se feront plus tard en raison du coût et de leurs complexités. Monsieur le Maire évoque ensuite la création du terrain multisports et indique qu'il va recevoir un devis pour le sol de ce terrain qui va s'élever aux alentours de 17.000 € à lui seul, c'est bien loin de la somme inscrite au budget 2012 et indique qu'il va falloir remettre cela à l'an prochain, vu les coûts importants que cela génère.

Commenter cet article