Publié par Vivre Ensemble à Neuville

Le conseil communautaire a donné son aval à l’avant-projet détaillé de la future piscine dont le permis de construire et de démolir sera déposé le 27 mai.

Mardi 14 mai, le conseil communautaire du Castelrenaudais a validé l'avant-projet détaillé (APD) de la future piscine intercommunale couverte (31 voix pour, 4 abstentions et 2 contre). C'est Marie Bernard, architecte du Cabinet BVL, qui a présenté, devant les élus, cet APD qui a subi quelques modifications techniques depuis l'avant-projet sommaire (APS) : « Le permis de démolir et de construire sera déposé 27 mai, la consultation des entreprises, le 17 juillet et la remise des offres, le 20 septembre. » La piscine actuelle, située à Château-Renault, sera encore ouverte en juillet et en août puis détruite.

Puis il a été débattu des modifications apportées. Le choix d'un bassin inox revêtu de PVC « permettant une meilleure vision des baigneurs au fond », selon les explications de Michel Cosnier, a été validé.
Suite aux conclusions de l'étude géotechnique qui a mis en évidence que le terrain se situe en zone potentiellement inondable, des adaptations au projet ont été estimées à 80.000 € HT : plancher porté par fondation, mode de fondations profondes par pieux tubés (parfois supérieurs à 20 m), cuvelage des parties enterrées avec lestage ou reprise des efforts dus à la poussée hydrostatique.
Concernant le chauffage, les possibilités de géothermie ou de biomasse sont en cours d'études. Jean-Pierre Gaschet, conseiller général, a rappelé « qu'au-delà du coût, le choix est politique et il s'agit de sauver la planète ».
« L'énergie, c'est important », surenchérit le président. Le débat a repris après la réception des études. Le miroir d'eau sur le parvis d'entrée de la piscine sera remplacé par des jets d'eau : « Un projet plus humble », aux dires des conseillers.
Lors du débat, Guy Sauvage de Brantes, maire des Hermites, a regretté un « projet démesuré et un mauvais choix ». L'estimation du cabinet d'architectes pour la réalisation des travaux de la piscine communautaire couverte s'élève à 6.494.600 €, les équipements pédagogiques à 120.000 €, les aléas travaux et actualisation à 160.115 €, les études à 1.082.105 €, l'étude de géothermie à 22.090 €, soit un total de 7.878.910 € HT. Les aides financières seront de 3.456.723 € HT.

Commenter cet article

Nageur 21/05/2013 23:46

depuis le temps qu'elle doit voir le jour cette piscine.