Publié par BC

Pour que les premières randonnées en montagne ne riment pas avec galère, voilà quelques conseils élémentaires.


Il faut toujours une première fois ! Souvenez –vous de votre première sortie organisée en montagne, de l’itinéraire que vous aviez retenu et de l’équipement que vous aviez embarqué avec vous. Les photos de cette virée ont peut être jauni depuis, mais les souvenirs sont sans doute encore intacts.

Et si c’était à refaire, il y a fort à parier que vous vous y prendriez un peu différemment. Alors pour que les premières randonnées en montagne ne riment pas avec galère, voilà quelques conseils élémentaires.

Le choix d’une randonnée

Mieux vaut rester sur sa faim plutôt que d’avoir été trop ambitieux ! L’objectif est de se faire plaisir et d’avoir envie de repartir. Ne commencez donc pas par une randonnée itinérante d’une semaine. En montagne, les temps de marche se calculent en dénivelée positive par heure.

On compte 300 m/heure pour un randonneur moyen (qui a donc déjà marché en montagne). Lorsque le terrain est peu accidenté, cette dénivelée peut être à pondérée avec une vitesse moyenne de 4 km/h. Ne vous encombrez pas d’une carte IGN au 1/25.000ème si vous ne savez pas la lire.

“Mieux vaut rester sur sa faim plutôt que d’avoir été trop ambitieux ! L’objectif est de se faire plaisir et d’avoir envie de repartir. ”

À moins de vous faire expliquer les codes couleur et la lecture du relief par quelqu’un, le plus simple pour une première sortie en montagne est de passer dans un office de tourisme. Ils vous proposeront très souvent des fiches topo pour différents itinéraires, précisant à la fois le niveau de difficulté, les temps de marche et les points d’intérêt de la sortie.

Vous n’aurez plus qu’à vous assurer que les conditions (notamment l’enneigement) se prêtent à cette balade puis à suivre votre fiche et le balisage sur le terrain.

Le sac

En randonnée, le sac est indispensable. Ce sera votre meilleur compagnon de route à condition qu’il ne soit pas trop lourd. Deux erreurs sont à éviter la première fois qu’on fait un sac :

  • Ajouter des petites choses de dernière minute qui ne sont pas vraiment utiles en se disant que ça ne se ressentira qu’à peine sur le poids du sac. C’est le cumul de toutes les petites choses inutiles, même légères, qui finit par peser lourd !
  • Soupeser son sac à dos du bout des bras l’espace d’un instant dans sa cuisine en se disant qu’il n’est pas si lourd que ça. Vous n’aurez pas du tout la même sensation au bout de 2 heures de marche.

Alors on oublie tout de suite la nappe à carreaux pour le pique-nique du midi ! En résumé, il faut penser à :

  • Vêtements : en montagne, il faut pouvoir faire face à des changements de météo et de température parfois importants.
  • Protection : ce qui protège de la pluie et du soleil (veste, lunettes, chapeau et crème solaire).
  • Sécurité : le téléphone portable est devenu un instrument important en cas de difficulté. Sachez néanmoins qu’il ne passe pas partout en montagne. Vous pouvez toujours emporter avec vous une trousse à pharmacie sommaire. Il s’agira davantage de faire face à un petit bobo qu’à un gros secours.
  • Restauration : en montagne, l’organisme se dessèche beaucoup plus vite qu’en vallée ; sans même compter l’effort fourni. N’oubliez donc pas d’emporter de l’eau. L’idéal est la poche à eau qui permet de boire régulièrement sans avoir à poser son sac. Mais une bouteille en plastique souple fera très bien l’affaire. Prévoyez quelques encas (sans en prévoir pour un régiment) et un pique-nique si vous partez à la journée. Prenez le soin d’enlever tous les emballages inutiles et évitez tous les conditionnements en verre.
  • Matériel de progression : votre carte ou votre topo. Un bâton de randonnée peut également vous donner de l’équilibre et vous soulager dans des descentes un peu raides.

 

Les vêtements et les chaussures

L’habit ne fait pas le moine… mais ça peut aider quand même ! Pour votre confort :

  • un T-shirt respirant (qu’on dit aussi thermique) est préférable au T-shirt en coton (lequel a tendance à retenir la transpiration au premier effort). Pour les mêmes raisons, une polaire est préférable au pull-over en laine.
  • Un pantalon léger et souple est préférable au jean, lequel vous limitera dans vos mouvements.
  • Un bonnet et une paire de gants sont toujours utiles si l’on monte en altitude. Sachez qu’on perd en moyenne 0,55°C dès qu’on gagne 100 m de dénivelée. Les contrastes de température sont importants en altitude et il n’y a rien de plus désagréable que d’avoir une sensation de froid dès que l’on fait une pause.

Bien sûr, il faut également prévoir une veste qui vous protège à la fois du vent et d’une averse (voir notre dossier sur le système 3 couches en montagne)

Les chaussures, ce sont les pneumatiques du randonneur. Il faut qu’elles soient adaptées au tout terrain. L’idéal est une paire de chaussures outdoor montante avec une semelle Vibram.

“L’habit ne fait pas le moine… mais ça peut aider quand même ! ”

Attention, pour qui n’a pas le pied montagnard, des "training" ne tiennent pas spécialement la cheville en terrain caillouteux. Elles feront tout à fait l’affaire si vous marchez sur une piste forestière et seront toujours mieux que des « baskets urbaines » à semelle très fine.

Avant de partir

Prenez le dernier bulletin météo, pas celui qui fait suite au journal de 20h mais plutôt le bulletin montagne de Météo France. Pour cela il vous suffit de composer le 08 99 71 02 suivi des deux chiffres du département dans lequel vous vous trouvez. Cela vous permettra d’adapter l’équipement que vous glisserez dans votre sac. S’il y a du vrai dans le dicton « qui écoute trop la météo ne prend jamais son sac à dos », mieux vaut quand même la prendre pour ne pas se faire prendre par du gros mauvais temps.

Il est également toujours prudent de prévenir quelqu’un de l’itinéraire emprunté par votre balade.

 

Dernier conseil : adapter votre rythme. Ne partez pas trop vite, faite des pauses régulières et prenez le temps de vous émerveiller devant la beauté de la nature qui vous entoure !

 

Commenter cet article

c 05/08/2013 17:01

merci pour cette mine d'informations! Article très complet et fort utile... si je suis tous ces conseils, je ne prends pas l'appareil photo semi pro avec trépied???