Publié par Vivre Ensemble à Neuville

  Le public profite en masse de l’Épopée médiévale. Après trois premiers jours très courus, la manifestation se poursuit aujourd’hui encore dans la cité royale.

Dès jeudi, il y avait de quoi être confiant. Le public répondait déjà présent. Les premiers chiffres confirment ce sentiment. Au cours de la seule journée de vendredi, 2.073 personnes ont pris un billet d'entrée pour l'Épopée médiévale qui bat son plein dans l'enceinte de la cité royale. Samedi, à midi, la barre des 5.000 visiteurs a été franchie (*). A ce rythme-là, la fréquentation a sans doute dépassé hier soir, spectacle nocturne compris, les 6.800 visiteurs enregistrés au total pendant les trois jours de l'édition de l'année dernière. D'autant que le cru 2013 s'étale sur quatre jours et se poursuit donc aujourd'hui encore.

Une journée de plus pendant laquelle on pourra choisir de préférer la poésie teintée d'heroic fantasy de drôles de personnages capables de courir et même de sauter sur leurs échasses. Ou bien de goûter l'humour d'un cours d'histoire sur les machines de guerre à l'ombre du donjon : sans s'en rendre compte, on en apprend sur la bricole, le trébuchet et l'effrayante bombarde apparue pendant la Guerre de Cent ans. Pour les enfants, dans le parc Baschet, l'essayage d'armure remporte un franc succès. A moins que l'on préfère danser au son des flûtes et autres vièles.

 (*) Le banquet médiéval de Sieur Sausin, vendredi soir, a affiché complet avec 150 convives.

 De 9 h à 19 h, cité royale. Tarifs : Épopée : 9 € ; 5 € (7 ans - 25 ans) et gratuit – 7 ans

Le public profite en masse de l’Épopée médiévale. Après trois premiers jours très courus, la manifestation se poursuit aujourd’hui encore dans la cité royale.

Dès jeudi, il y avait de quoi être confiant. Le public répondait déjà présent. Les premiers chiffres confirment ce sentiment. Au cours de la seule journée de vendredi, 2.073 personnes ont pris un billet d'entrée pour l'Épopée médiévale qui bat son plein dans l'enceinte de la cité royale. Samedi, à midi, la barre des 5.000 visiteurs a été franchie (*). A ce rythme-là, la fréquentation a sans doute dépassé hier soir, spectacle nocturne compris, les 6.800 visiteurs enregistrés au total pendant les trois jours de l'édition de l'année dernière. D'autant que le cru 2013 s'étale sur quatre jours et se poursuit donc aujourd'hui encore.

Une journée de plus pendant laquelle on pourra choisir de préférer la poésie teintée d'heroic fantasy de drôles de personnages capables de courir et même de sauter sur leurs échasses. Ou bien de goûter l'humour d'un cours d'histoire sur les machines de guerre à l'ombre du donjon : sans s'en rendre compte, on en apprend sur la bricole, le trébuchet et l'effrayante bombarde apparue pendant la Guerre de Cent ans. Pour les enfants, dans le parc Baschet, l'essayage d'armure remporte un franc succès. A moins que l'on préfère danser au son des flûtes et autres vièles.

 (*) Le banquet médiéval de Sieur Sausin, vendredi soir, a affiché complet avec 150 convives.

 De 9 h à 19 h, cité royale. Tarifs : Épopée : 9 € ; 5 € (7 ans - 25 ans) et gratuit – 7 ans

Commenter cet article