Publié par Vivre Ensemble à Neuville

L'été sera chaud. Dès dimanche, le mercure va grimper en flèche, pour dépasser les 30 degrés sur tout le pays. En visite à Niort ce vendredi, la ministre déléguée aux personnes âgées, Michèle Delaunay, a voulu rassurer.

L'été devait être "pourri". Or, à contrepied des prévisions au doigt mouillé, Météo France annonce, pour le début de la semaine, un "épisode caniculaire" qui commencerait, dans le centre-ouest du pays, dès dimanche. Pour les régions Centre et Poitou-Charentes, les prévisionnistes tablent sur des maximales comprises entre 32 °C, dimanche après-midi dans le Loir-et-Cher, et 34 dans le Nord des deux-Sèvres et la Vienne.

Sur la moitié nord du pays, les températures oscilleront entre 30 et 39 °C, entre 31 et 38 °C dans le sud.

Comment expliquer ces températures, bien au-dessus des normales saisonnières ? Par la conjonction de deux facteurs : au sud, un vent chaud venu d'Espagne. Au nord, le déplacement de l'anticyclone vers la mer du Nord, samedi, qui va créer un flux chaud et sec sur l'Europe occidentale – dont la France. Conséquence : les cartes éditées par Météo-France sont couvertes par des thermomètres dans le rouge :

Météo France canicule

(Météo-France)

Selon le site météo-villes.com, Il fera autour 33 degrés entre dimanche et  mercredi à Tours, le mercure pourra monter à 35 à Niort et 34 à Châteauroux mercredi. Épargné, Blois resterait sous la barre des 30 degrés.

Le traumatisme de 2003

Le 31 mai, le niveau 1 du Plan national canicule (PNC) – une "veille saisonnière" – a été activée. Le premier échelon d'une échelle qui en compte quatre, de la simple vigilance à la "mobilisation maximale", "en cas de canicule très intense et durable". C'est à la suite de l’exceptionnelle canicule de 2003 qui avait fait 15.000 morts, qu'un plan national a été mis en place. Il prévoit notamment la mise en œuvre d'un système d'alerte, la diffusion de documents d'informations à destination du grand public, des professionnels de santé et des collectivités locales.

Pour la ministre déléguée aux Personnes âgées, en visite à Niort ce vendredi, pas d'inquiétude : "tout est en place".

" Les établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) sont prêts; les pouvoirs publics aussi", a insisté Michèle Delaunay. "Tout est en place pour déclencher les plans canicule si nécessaire (...). Mais je veux souligner une chose : rien ne peut remplacer la solidarité des voisinages. J'invite les citoyens à prendre des nouvelles de leurs voisins, de leurs proches, et d'aller taper aux portes", a ajouté la ministre déléguée.

A l'image des Deux-Sèvres, les préfectures passées au niveau 2 du plan canicule, l' "avertissement chaleur", rappellent quelques conseils pour ne pas trop souffrir de la chaleur :

  • Fermer les volets et les rideaux des façades exposées au soleil,
  • Maintenir les fenêtres fermées tant que la température extérieure est supérieure à celle intérieure,
  • Baisser ou éteindre les lumières électriques,
  • Eviter de sortir à l’extérieur aux heures les plus chaudes (11h-17h) et passer au moins deux à trois heures par jour dans un endroit climatisé,
  • Ne pas s’installer en plein soleil, porter un chapeau, des vêtements légers et amples, de couleur claire de préférence,
  • Prendre régulièrement des douches ou bains frais sans vous sécher,
  • Boire régulièrement et sans attendre d’avoir soif au moins 1,5 à 2 litres d’eau et éviter de consommer de l’alcool ainsi que les boissons à forte teneur en caféine ou très sucrées,
  • Éviter les activités extérieures nécessitant des dépenses d’énergie trop importantes (sport, jardinage, bricolage…),
  • Penser à aider les personnes dépendantes et appeler vos voisins ou vos amis âgés et handicapés pour prendre régulièrement de leurs nouvelles.

 Un numéro de téléphone national « canicule info services »  a été mis en place, gratuit depuis un poste fixe : 0.800.06.66.66.

 

Commenter cet article