Publié par Les élus du conseil d'école

Les élus locaux en conseil municipal ont décidé d’exclure les enfants, issus des communes environnantes, scolarisés depuis parfois plusieurs années. C‘est une première attaque mais ils ont déclaré qu’ils n’en resteraient pas là.

C’est une décision inique qui n’a d’autre objet que la vengeance pure et simple à la suite de l’avis sur les choix municipaux pour notre école et son environnement, remettant de fait en cause la compétence du conseil d’école.

Comme nous avons pu vous informer, des avancées ont vu le jour car une enveloppe budgétaire est prévue pour les ordinateurs, pour la protection des poteaux du préau et pour la mise en place de l’interphone.

Pourtant le compte n’y est pas.

Beaucoup d’entre nous ont emménagé dans les nouveaux lotissements de la commune alors que les infrastructures et équipements nécessaires n’ont pas suivi et notamment pour l’école.

Dans les 2 ans à venir, 34 enfants sont prévus en petite section alors que seulement 20 vont partir au collège (soit un différentiel de 14) Exclure les 4 enfants hors commune est un leurre dangereux et ne règlera pas le problème de place tant dans la salle de sieste pour les plus petits que dans la cantine ou la garderie pour l’ensemble des enfants.

Nous sommes prêts à ouvrir des négociations avec la municipalité pour l’élaboration d’un projet scolaire à la mesure de l’évolution de notre population.

Nous émettons un avis négatif sur le projet actuel de cantine à cause du risque que représente :

1. la traversée de la route par les enfants (comme c’est le cas aujourd’hui) même si des travaux sont déjà prévus

2. Le coût envisagé qui nous questionne sur l’utilisation des deniers publics sans concertation et qui pourrait permettre de faire d’autres projets pour l’école.

 

Commenter cet article