Publié par Vivre Ensemble à Neuville

Alors que la neige est à noveau annoncée sur le secteur Vendredi, nous sommes allés chercher des conseils pour conduire sur la neige.

les conseils de Sylvain Tessier, responsable de l'école de pilotage du circuit des 24h du Mans.

Pour de nombreux automobilistes, neige et verglas riment avec grosse  galère. Sylvain Tessier, responsable du centre de formation et de l'école de pilotage du circuit des 24 h du Mans, livre ses conseils et ses astuces pour une conduite sécurisée. 

 

quels sont les premiers réflexes à avoir quand on doit prendre sa voiture alors qu'il vient de neiger ?


Sylvain Tessier : La première chose à faire est de bien préparer son départ. Il faut impérativement déneiger l'ensemble des vitres, des rétroviseurs et des optiques de phares pour s'assurer une visibilité parfaite. Idéalement, il faut en même temps mettre le chauffage pour que les caoutchoucs des balais d'essuie-glace aient le temps de dégeler et être opérationnels.

La règle fondamentale, c'est l'anticipation

Comment démarre-ton sur un sol enneigé et souvent verglacé ?


S.T. : La faible adhérence va faire que la voiture va réagir très dynamiquement à toutes les actions du conducteur. Donc il va falloir être très souple avec l'ensemble des commandes : embrayage, accélérateur, volant. 
Pour démarrer, si ce n'est pas trop enneigé, c'est faisable en 1ère mais avec  un relevé d'embrayage très très doux pour éviter le patinage. 
Si c'est très enneigé ou déjà verglacé alors il faut démarrer directement en seconde, ce qui oblige à faire un peu plus patiner l'embrayage mais évite de rester bloquer. 

 

 Une fois sur la route, comment freine-t-on ?


S.T. : La règle fondamentale, c'est l'anticipation.  On regarde et on anticipe au maximum les endroits où l'on sait que l'on devra freiner : feu rouge, stop, bouchons habituels, etc...  On anticipe, comme cela on peut freiner et rétrograder tout doucement. Et on maintient d'énormes distances de sécurité par rapport au véhicule de devant. 
L'idée est de n'avoir jamais à actionner violemment le frein car sur des voitures anciennes, cela entraînera le blocage des roues, et sur les voitures récentes cela déclenchera l'ABS mais les distances de freinage seront très longues. Après si on doit freiner, il faut privilégier le frein moteur, toujours avec un relevé très très progressif et doux de l'embrayage. Ensuite, j'essaie d'imaginer que j'ai un œuf cru sous la pédale de frein. Œuf cru que je ne dois en aucun cas casser pendant que je freine. 


Comment aborde-t-on les virages ?


S.T. : Tous les conseils d'anticipations que je viens de donner s'appliquent aussi dans les virages. Ce qu'il faut, c'est éviter d'avoir à freiner ou rétrograder pendant qu'on est dans la courbe. Il faut également avoir une tenue très souple et douce du braquage du volant.

Ne jamais regarder l'endroit vers lequel la voiture est en train de glisser, mais toujours regarder là où je veux que ma voiture me dirige

 Si je sens que ma voiture dérape, que dois-je faire ?


S.T. Si on sent que sa voiture part un peu en dérapage, la meilleure technique pour la contenir aussitôt, sachant que l'on est normalement à des vitesses réduites sur ces routes-là, c'est de débrayer à fond et de laisser la voiture se  calmer avant de relever doucement l'embrayage. On ne freine surtout pas. 

Si jamais le dérapage est important, c'est-à-dire que la voiture est en train de prendre beaucoup d'angle, alors il va falloir débrayer ET contre-braquer. C'est une manœuvre qui n'est pas très facile à faire sauf si on connait une petite astuce : ne jamais regarder l'endroit vers lequel la voiture est en train de glisser, mais toujours regarder là où je veux que ma voiture me dirige.  Vos mains sont en effet programmées pour vous emmener instinctivement là où vos yeux regardent. Si vous regardez le fossé, vous irez au fossé. Si votre regard reste concentré sur la sortie du virage, vos mains vont automatiquement contre braquer avec la bonne amplitude pour vous y emmener.

Comme tout système électronique, l'ESP a ses limites

A quoi servent l'ABS et l'ESP dans ces moments là? 


S.T. : L'ABS est un système électronique qui permet , lors d'un freinage brutal, d'éviter le blocage des roues et donc de partir en glissage. L'ABS corrige automatiquement l'erreur de pilotage du conducteur pour optimiser le freinage et, permet ainsi, surtout sur la neige, de garder le pouvoir directionnel de la voiture. 
L'ESP est, quant à lui, un système de correction de trajectoire. Il va aider la voiture à conserver  sa trajectoire si j'oublie de braquer. Mais attention, comme tout système électronique, l'ESP a ses limites. Si, à la base, la vitesse n'est pas adaptée pour prendre le virage, et notamment sur chaussée glissante, l'ESP ne pourra pas aller contre les lois physiques auxquelles les voitures sont soumises. L'ESP ne pourra donc pas maintenir la voiture sur sa trajectoire. 


Il est parfois conseillé de désactiver l'ESP pour démarrer, pourquoi ?


S.T. : Effectivement, si je veux démarrer dans un endroit très très enneigé et que la voiture patine dès le départ, l'ESP va vouloir empêcher ce patinage et du coup empêcher la voiture de se mettre en mouvement. Dans ce cas là, on peut désactiver cette fonction le temps de partir, mais il faut penser à le remettre tout de suite après. Généralement, sur les véhicules récents, l'ESP se réactive tout seul dès que vous atteignez les 50 km/h.

 

Commenter cet article

Internet Explorer problems 03/12/2013 08:02

Thanks for giving out some interesting guidelines to drive on snow safely. Due to the unfamiliar driving conditions, many drivers face difficulties to ride on snow and I see that by following these instructions, you can have a safer ride.

Beranek 17/01/2013 09:49

Merci pour ces conseils. Ca me rassure.