Publié par Vivre ensemble à Neuville

Banco pour le futur institut français des biomédicaments et bioactifs cosmétiques (IFBC)

Dès la rentrée 2014, l’avenir de l’industrie pharmaceutique prendra forme à Tours. En effet, à cette date, l’Institut français des biomédicaments et bioactifs cosmétiques (IFBC) s’installera officiellement rue du Plat d’Étain. Le site de l’ancienne caserne Beaumont-Chauveau accueillera ce bâtiment de 2 169 m² dédié à la formation en alternance. Il sera doté d’une plateforme unique en France permettant la mise en situation professionnelle.

En outre, 160 studios à loyers réduits accueilleront une partie de ces 350 jeunes apprentis. Ce projet est porté par le Pôle de recherche et d’enseignement supérieur Centre Val de Loire université (PRES) réunissant les universités de Tours et d’Orléans. Il a été retenu dans le cadre du programme des « Investissements d’avenir » facilitant l’insertion des jeunes dans la fi lière Santé et Bien-être.

UNIQUE EN FRANCE

Cette implantation répond à la demande de compétences en bio production formulée par l’industrie pharmaceutique. Car ces médicaments biologiques représentent une part croissante dans l’innovation thérapeutique. Aujourd’hui, il n’existe aucune structure de formation professionnelle de ce type. L’IFBC est le seul projet en France portant exclusivement sur la formation en bioproduction, biocontrôle et bioréglementation des produits pharmaceutiques et cosmétiques issus des biotechnologies. Il favorisera donc l’emploi des jeunes

tout en incitant la localisation de nouveaux sites de production sur le territoire en lien avec le pôle de compétitivité Cosmetic Valley. Début des travaux : janvier 2013.

Le Département soutient l'emploi

Le Conseil général de l’Indre-et-Loire agit dans le cadre de sa politique de développement économique et de son dispositif Atout Eco 37. Les élus ont voté une participation de 600 000 € (sur un total de 8,7 M€) pour la construction de la plateforme permettant des simulations équivalentes aux conditions industrielles. Par ce biais, le Département soutient l’emploi : des étudiants en formation initiale, des personnes en parcours de requalifi cation professionnelle et des salariés en formation continue.

 

Commenter cet article