Publié par Vivre ensemble

L’Indre-et-Loire est le premier département français à proposer un maillage serré pour recharger sa voiture électrique.

Mettray, l'Ile-Bouchard, Descartes, Larçay. Une quinzaine de communes se sont, au cours des dernières semaines, équipées de bornes de charge électriques, elles seront 25 à la fin du mois, 100 à la fin de l'année, 300 fin 2014.

C'est la première fois en France qu'une opération d'une telle envergure est lancée à l'échelle d'un département. Le fait de jouer les précurseurs présente des avantages. Porteur du projet, le Syndicat intercommunal d'énergie d'Indre-et-Loire s'attend à recevoir une belle subvention de la part de l'Ademe. Mercredi, à Mettray, Jean-Luc Dupont, son président a rappelé que plus de 80 maires du département dont un bon nombre implantés en zone rurale avaient adhéré au projet dès 2010.
Il faut dire que la voiture électrique offre désormais une autonomie qui couvre largement les besoins liés aux trajets quotidiens domicile-travail de leurs administrés. On espère également en implanter bientôt sur les parkings relais du tram et pouvoir proposer des circuits éco-touristiques avec possibilité de recharger « ses accus » devant un château ou un musée.
Bref, les possibilités sont nombreuses pour un coût somme toute contenu. « Une borne revient à 10.000 € dont 30 % à la charge de la collectivité. Non seulement cette dernière n'aura pas s'occuper de la gestion du système, mais elle pourra par exemple au moyen d'un coffret optionnel, utiliser cette borne pour disposer de l'énergie dont elle a besoin à l'occasion d'une fête ou d'un marché. »
L'appel d'offre avait attiré tous les grands opérateurs (ils sont une dizaine), le choix s'est finalement porté sur Ensto pour la fabrication et sur Alterna qui garantissait une alimentation en énergie verte.
« On a retenu celle qui offrait les meilleures garanties en terme de sécurisation. Activée au moyen d'une carte magnétique, la borne n'est pas sous tension active, inutile donc de fracturer le boîtier. »
Pendant deux ans, le particulier pourra recharger gratuitement son véhicule, le temps de permettre au dispositif de monter en puissance. L'Indre-et-Loire n'est pas la seule à y croire. Le Calvados, le Cher, les Yvelines feront bientôt eux aussi partie… des départements les plus « bornés » !

repères

La recharge gratuite

Les bornes sont accessibles à tous (flotte des collectivités locales et voitures des particuliers) et compatibles avec tout type de véhicule (électriques et hybrides). L'accès au réseau s'effectue via une carte délivrée gratuitement par le Sieil ou la commune. La recharge sera gratuite pendant les deux premières années.

Commenter cet article